J'avais tellement apprécié "Les mots qu'on ne me dit pas" du même auteur (l'histoire de sa vie avec ses parents sourds), que je me suis jetée sur le dernier livre de Véronique Poulain. J'espèrais retrouver son humour renversant. Si ce dernier roman est agréable à lire, il est loin d'être aussi surprenant et touchant que le précédent. Cependant c'est un moment de lecture divertissant qui m'a fait sourire, voir rire par moment: Ce sont les tribulations d'une célibataire cinquantenaire avec deux ados, LA célibataire de la famille, en proie à toutes les questions liées à l'amour, l'épanouissement professionnel, les angoisses... Elle tente de reprendre sa vie en main, son but premier étant de trouver l'homme de sa vie. Pas facile pour une femme maladroite, qui jure, fume, abuse de la charcuterie, de l’ail et du camembert et déballe sa vie partout!

Si le titre du livre (bof), sa couverture (bof) et le nom de famille pseudo-rigolo de l'héroïne (Poulemploi, bof) m'ont au départ refroidie, il faut reconnaitre qu'en s'installant dans la lecture de ce petit récit un peu (beaucoup) inspiré de sa vie, on s'attache à cette femme bancale, émouvante et drôle, elle a un côté Bridget Jones, avec toutes ses bonnes résolutions et ses failles déballées au grand jour. On retrouve le style cash de l'auteur, même si le sujet est moins porteur que son livre précédent. Bref, une lecture légère mais pas bête, qui dit quelque chose de sa génération. 

Chloé

Résultat de recherche d'images pour "célibataire longue durée"