Au coeur de la noirceur et dans l'humidité d'une Islande secrête et hivernale, la narratrice de 33 ans se retrouve en plein divorce et sa meilleure amie (enceinte de jumeaux et souffrante) lui confie son fils de quatre ans, quasi sourd et malvoyant. Ce duo insolite entreprend un tour de l'ile pour atteindre un chalet d'été, en plein hiver. Attentive au garçon qu'elle garde, mais tout à fait novice dans ce domaine, elle va d'intuition en découverte, et traite son petit compagnon avec respect et spontanéïté, en laissant venir les choses, avec une confiance non calculée. Leur relation s'épanouie doucement, lui petit garçon un peu renfermé et elle adulte adolescente rêveuse. Il y a dans ce roman une liberté et une rare justesse de ton. Cette femme, qui affiche un détachement surprenant face aux évènements mouvementés de sa vie, cherche un sens dans les souffrances du passé. "il y a un instant au coeur de l'instant", "je suis une femme au milieu d'un motif finement tissé d'émotions et de temps" ... "Bien plus tard seulement, la mémoire fera son tri et discernera un fil dans le chaos de ce qui a eu lieu". Elle partage avec le petit garçon malvoyant une approche justement un peu floue et décalée d'un monde humide, dont la beauté est enfouie dans la nuit. Ils tracent ensemble la route avec une poésie propre à eux seuls. Décalée et puissante, l'écriture de ce roman est aussi très délicate. Magnifique, presque magique de vivre l'instant d'un livre dans leur petite bulle, pudique et chaleureuse, chahutée par les tourments.

Chloé